Bibliographie relative aux autres fringillidés (Marcel RUELLE)

BIBLIOGRAPHIE COMMENTEE, RELATIVE AUX ROSELIN OU BOUVREUIL A COURONNE D’OR, PYRRHOPLECTES EPAULETTA ; BOUVREUIL OU ROSELIN GITHAGINE, RHODOPECHYS GITHAGINEA ; BOUVREUIL OU ROSELIN DE MONGOLIE, RHODOPECHYS MONGOLICA ; BOUVREUIL OU ROSELIN DU LICHSTENSTEIN, RHODOPECHYS OBSOLETA ; BOUVREUIL OU ROSELIN A AILES ROSES, RHODOPECHYS SANGUINEA ; BOUVREUIL OU ROSELIN OU URAGUE A LONGUE QUEUE, URAGUS SIBIRICUS ; DUR-BEC DES SAPINS ET DES GENEVRIERS, PINICOLA ENUCLEATOR, PINICOLA SUBHIMACHALUS ; GROS-BEC A AILES DOREES OU GRAND-VERDIER A AILES D’OR, RHYNCHOSTRUTHUS SOCOTRANUS ; GROS-BEC CIPAYE, HAEMATOSPIZA SIPAHI ; GROS-BEC OU ROSELIN DES ILES BONIN, CHAUNOPROCTUS FERREOROSTRIS ; GROS-BEC OU NEOSPIZE DE SAO TOME, NEOSPIZA CONCOLOR ; PINSON LORIOT OU LINURGE LORIOT, LINURGUS OLIVACEUS.

:= := := := := := := := := := := := := := := := := := := := :=
Par Marcel R U E L L E.

Verlaine en Hesbaye Liégeoise.

Bibliographie arrêtée au 04-02-2007.

Adkisson, C.S. 1972. An analysis of morphological and vocal
variation in North American Pine Grosbeaks, Pinicola
enucleator (Aves). Ph. D. Diss. Univ. of Michigan, Ann
Arbor. [Thèse portant sur l’analyse des variations
morphologiques et vocales chez le Dur-bec des sapins,
Pinicola enucleator, en Amérique du Nord. Thèse défendue à
l’Université de Michigan, Ann Arbor.].
Adkisson, C.S. 1977. Morphological variation in North American
Pine Grosbeaks. Wilson Bull. 89: 380-395. [Variation
morphologique chez le Dur-bec des sapins, Pinicola
enucleator en Amérique du Nord.].
Adkisson, C.S. 1977. The breeding and maintenance of Pine
Grosbeaks in captivity. Avicultural Magazine 83: 195-198.
[Relation détaillée de la détention et de l’élevage en
captivité du Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator, en
Amérique du Nord.].
Adkisson, C.S. 1981. Geographic variation in vocalizations and
evolution of North American Pine Grosbeaks. The Condor 83:
277-288. [La variation géographique chez le Dur-bec des
sapins, Pinicola enucleator, en Amérique du Nord, se
manifeste surtout par deux types de cris d’appel. La
variation de ces cris est plus grande dans les appels de
localisation de l’espèce que ceux qui servent de
communication entre les individus situés à grande distance.
Les oiseaux de la taïga et des côtes de l’Alaska lancent des
cris sifflés dont 4 catégories ont été identifiées. Les
oiseaux des montagnes occidentales et des Iles de la Reine
Charlotte possèdent des cris plus complexes et modulés,
lesquels varient fortement d’une localité à une autre de
leur zone de répartition. Le Dur-bec de la taïga et
des montagnes ne réagit pas à la repasse de leurs propres
cris. Des expériences effectuées, il ressort que les cris de
localisation peuvent être entièrement appris au cours des
premières semaines de vie des individus. Nous pouvons en
déduire que la variation observée dans la nature trouve son
origine parmi les petites populations isolées. Aucun agent
sélectif générant la variation des cris n’a pu être
identifiée mais la structure de la végétation des biotopes
fréquentés n’est pas incriminée.].
Adulto, M. 1992. Note sulla riproduzione del Trombettiere del
Liechtenstein. Italia Ornitologica XVIII: 27-28. [Etude
pratique et bien illustrée de l’élevage du Bouvreuil ou
Roselin de Lichtenstein Rhodopechys obsoleta. Photos des
oeufs comparés à d’autres espèces dont 2 espèces de
Fringilles, le Bouvreuil à tête grise et le Roselin de
Pallas, Pyrrhula erythaca, Carpodaus roseus.].
Amadon, D. 1965. Position of the genus Neospiza Salvadori.
Ibis, pp. 395-396. [Prise de position taxinomique par le
grand systématicien américain de l’American Museum of
Natural History, visant à classer le Gros-bec de Sao Tomé,
Neospiza concolor parmi les Fringilles et chez les
Plocéidés.].
Andries, Y. 1995. Elevage avec le dur-bec des sapins… chance
et malchance. Le Monde des Oiseux Européens 10 : 10.
[Pinicola enucleator.].
Annemans, W. 1992. Mon élevage de bouvreuils à longue queue.
Le Monde des Oiseaux 48 : 44-46. [Elevage pratique du
Bouvreuil ou Roselin à longue queue ou Urague de Sibérie
Uragus sibiricus. [Répartition, caractères distinctifs,
dimorphisme, élevage.].
Annemans, W. 1993. Le durbec des sapins. Le Monde des Oiseaux
48 : 116-119. [Etude détaillée sur l’élevage en captivité du
Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator.].
Anonyme. 2002. Sao Tomé Grosbeak photographed. World Birdwatch
24/4: 6. [Première photographie officielle du Gros-bec ou
Néospize de Sao Tomé (Neospiza concolor. Photo prise le 9
février 2002].
Anonyme. 2004. Expériences d’élevage. Le Dur-bec des sapins.
Le Monde des Oiseaux Européens 19/2: 12-17. [(Pinicola
enucleator et son élevage.].
Barthel, P.H. 1992. Der Mongolengimpel Bucanetes mongolicus in
Westpaläarktis. Limicola 6: 265-286; 286-288. [Etude
consacrée au Roselin ou Bouvreuil de Mongolie, Rhodopechys
mongolica.].
Beguin, F. 1981. Le Bouvreuil de Mongolie. Le Monde des
Oiseaux 36/1 : 217-218. [Belle étude pratique du Bouvreuil
de Mongolie, Rhodopechys mongolica par un éleveur averti,
mon ami Fernand.].
Beguin, F. 1981. Le Bouvreuil à ailes roses Rhodopechys
sanguinea. Le Monde des Oiseaux 36 : 280-281. [Petite étude
de mon ami Fernand sur le Bouvreuil ou Roselin à ails roses,
Rhodopechys sanguinea.].
Behrens, B. 2002. Meisengimpel. Erfahrungen bei Haltung und
Zucht. AZN 6/2002: 195. [Petite synthèse sur l’élevage,
notes sur la biologie de reproduction du Bouvreuil à longue
queue ou Urague de Sibérie, Uragus sibiricus.].
Bennun, L.A. 1990. Letter (Linurgus olivaceus) feeding on
algae. Scopus 14:33. [Le Pinson loriot se nourrit
d’algues.].
Bernasek, O. 1982. Le bouvreuil à ailes roses. Le Monde des
Oiseaux 38. [Elevage du Bouvreuil ou Roselin à ailes roses,
Rhodopechys sanguinea.].
Bernasek, O. 1988. Rhodospiza obsoleta : oiseau soviéto-
afghan. Le Journal des Oiseaux, pp. 214-219. [Etude conscrée
à l’élevage du Roselin ou Bouvreuil du Lichtenstein
Rhodopechys obsoleta.].
Bernhoft-Osa, A. 1960. Konglebit (Pinicola enucleator) hekker
i friluftsvoliere. Var Fagelvärld 19: 220-223. [Le Dur-bec
des sapins, Pinicola enucleator, en volière extérieure, en
Suède.].
Bernhoft-Osa, A. 1969. Erfahrungen mit dem Hakengimpel. Die
Gefiederte Welt n° 11. [Expérience d’élevage avec le Dur-bec
des sapins, Pinicola enucleator, en Allemagne.].
Boni, R. 1984. L’élevage du bouvreuil de Lichtenstein. Le
Monde des Oiseaux 40/2 : 73-75. [(Rhodopechys obsoleta en
élevage.].
Brazil, M.A. 1991. The Birds of Japan. Chritopher Helm,
London. [Cette oeuvre, à ma connaissance, est la toute
dernière avifaune publiée sur le Japon et ses îles. L’auteur
considère le Gros-bec des Iles Bonin, Chaunoproctus
ferreorostris, comme définitivement éteint.].
Clotuche, E. 2002. Le Néospize de Sao Tomé. Aves Contact
3/2002 : 8-9. Le Gros-bec de Sao Tomé, endémique à l’île du
même nom (875 km2), située dans le Golfe de Guinée, a été
sponsorisé par la Société Aves lors de la publication de
l’œuvre Threatened Birds of the World, Cf. Stattersfield in
litt.].
Dallimer, M., King, T. and Leitào, P. 2003. New records of the
Sao Somé Grosbeak. Bull. Afr. Bird Club 10: 23-25. Nouveau
records pour l’Afrique du Gros-bec ou Néospize de Sao Tomé,
Neospiza concolor.].
Davydova, A.S. 1979. O gnezdovoi zhizni dlinnokhvostogo
snegirya. [On nesting life of the Long-tailed Rosefinch]. //
Migratsii i ekologiya ptits Sibiri. [Migration and Ecology
of Birds of Siberia]. Yakutsk, Yakutian Branch of Siberian
Department of Ac. Of Sc. Of the USSR, pp. 136-138. [Etude
publiée en russe sur la reproduction de l’Urague de Sibérie,
Uragus sibiricus, dans une œuvre consacrée à la migration et
l’écologie des oiseaux de Sibérie.].
De Dreu, P. 2006. Elevage du Durbec des sapins. Réussi par
Piet De Dreu dont voici le rapport d’élevage. Le Monde des
Oiseaux 6: 206-209. [Belle étude sur l’élevage du Durbec des
sapins Pinicola enucleator. Nomenclature des sous-espèces,
rapport d’élevage, bonnes photos.].
De Middeleer, P. 1993. Mon premier élevage avec le dur-bec des
sapins (Pinicola enucleator). Le Monde des Oiseaux Européens
8 : 19-21. [Premier élevage réussi par cet aviculteur en
Flandre.].
De Middeleer P. 1994. Evolution dans l’élevage des dur-becs
des sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 4 : 12-16.
[Elevage du Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator en
Flandre.].
Desfayes, M. 1965. Notes sur le Dur-bec Pinicola enucleator en
captivité. Nos Oiseaux XXVIII/301 : 91-92 [Reproduction en
captivité et étude du registre vocal du Dur-bec par un
ornithologue suisse de terrain dont les prises de position
taxinomiques sont fort contestées.].
De Wit, L. 1992. Réussite d’un élevage bouvreuil githagine
par bec croisé.. Le Monde des Oiseaux 48 : 395-396.
[Hybridation en volière du Roselin ou Bouvreuil githagine
Rhodopechys githaginea x Beccroisé des sapins Loxia
curvirostra.].
Du Bois, J. 1992. Le durbec des sapins. Le Monde des Oiseaix
46 : 232-234. (Pinicola enucleator en volière.].
Eigenhuis, K. 2004. Verklarend en etymologisch woordenboek van
de Nederlandse vogelnamen. Dutch Birding Association,
Amsterdam, 700 p. [Dictionnaire étymologique des noms
Néerlandais des oiseaux dont le Durbec des sapins, Pinicola
enucleator. Ouvrage fort didactique et d’une grande
érudition.].
Ellis, M. 1981. The Oriole Finch Linurgus olivaceus.
Avicultural Magazine 87: 130-135. [Description, statut et
répartition des sous-espèces du Pinson loriot ou Linurge
loriot, Linurgus olivaceus.].
Esuperanzi, R. 1998. Il Ciuffolotto fiammante Haematospiza
sipahi. Italia Ornitologica XXIV/1 : 31-34. [Etude fort
didactique et fort bien illustrée de mon ami Renzo sur
l’élevage du Gros-bec Cipaye ou Cipaye écarlate,
Haematospiza sipahi, espèce monotypique qui vit dans
l’Himalaya, Népal, Assam, Arunachal Pradesh, nord-est de
l’Inde, Bangladesh, Yunnan en Chine et peut-être plus à
l’est jusqu’au Laos, le nord-ouest du Tonkin et le nord du
Vietnam.].
Faxèn, L. 1945. [Die Invasion des Hakengimpels (Pinicola
enucleator L.). in winter 1942-43.]. Var Fagelvärld 4: 18-
26. [En suédois, avec résumé allemand. Le Durbec des sapins
et son invasion au cours de l’hiver 1942-43.].
Flower, W.U., Weir, T. and Scott, D. 1955. Pine Grosbeaks on
the Isle of May. British Birds 58: 133-4. [Présence du Dur-
bec des sapins sur l’île de May, située au large de l’Ecosse
par 56°11’ N / 2°34’ O.].
French, N.R. 1954. Notes on the breeding activities and on
gular sacs in the Pine Grosbeak. Condor 56: 83-85. [Notes
relatives à la reproduction du Dur-bec des sapins, Pinicola
enucleator, aux Etats-Unis d’Amérique et sur la présence
chez cette espèce, lors de la reproduction, de sacs
gulaires. Cf Ruelle, 1991, 1992; monographies relatives aux
Sizerins et aux Bouvreuils.].
Fry, C.H. 1992. Nests of Golden-winged Grosbeak in Oman.
Phoenix 9: 28-30. [Reproduction du Gros-bec à ailes dorées
ou Grand Verdier à ailes d’or, Rhynchostruthus socotranus,
au Trucial Oman.].
Ginevra, I. 2004. IL Trombettiere del Lichtenstein
(Rhodopechys obsoleta). Alcedo III/5: 36-41. [Remarquable
étude avec très belles photos faites en captivité sur le
Bouvreuil du Lichtenstein. Photos du style Alcedo, d’une
très grande netteté et d’un remarquable fini.].
Goessen, R. 1996. Haakbek. Sneeuwputter 1/1: 21-24. [Très
belle étude sur la taxinomie, la répartition et l’élevage du
Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator.].
Gonnissen, L. & M. Ruelle. 2004. Des espèces, de bonnes
espèces, des sous-espèces et le genre. Confédération
Ornithologique Mondiale. Commission Recherche
Ornithologique. Informations 2004 : 2-8. [Etude consacrée à
la notion d’espèces et de sous-espèces de Fringilles.].
Goorts, M. 1992. De Meesvink of Meesgoudvink of langstaart
roodvink. De Witte Spreeuwen 3: 184-189. [Etude technique et
pratique de l’élevage du Bouvreuil ou Roselin à longue queue
Uragus sibiricus.].
Goorts, 1997. Woestijnvinken (1). De Witte Spreeuwen 1: 70-76
(2). De Witte Spreeuwen 2: 140-152; (3). De Witte Spreeuwen
3: 214-222. [Trois études fort bien documentées sur les
Bouvreuils ou Roselins githagine, de Mongolie, à ailes
roses, de Lichtenstein, Rhodopechys githaginea, mongolica,
sanguinea, obsoleta. Sous-espèces, description, élevage en
volière. Très bonnes études techniques.].
Goorts, M. 1999. de haakbek (Pinicola enucleator). De Witte
Spreeuwen 8: 573-575. |Elevage en captivité du Dur-bec des
sapins, Pinicola enucleator. Etude de la nourriture, du
chant en captivité.].
Goorts, M. 1999. De kweek van de vale woestijnvink
(rodhopechys obselata). De Witte Spreeuwen 8: 625-631.
[Etude très détaillée sur l’élevage du Bouvreuil du
Lichtenstein, Rhodopechys obsoleta. Erreurs typographiques
du nom scientifique.].
Goorts, M. 2002. Le Bouvreuil à longue queue (1) (2) (3). Le
Monde des Oiseaux 56/4 : 123-126 : 56/5 : 137-138 ; 56/7 :
216-219. [Une très belle étude, en trois parties sur les
différents aspects de la vie tant en volière que dans la
nature du Bouvreuil ou Roselin à longue queue ou Urague de
Sibérie Uragus sibiricus. L’étude très technique est
agrémentée de très bonnes photos de R. Driesmans, un maître
de la photo en volière. Sont notamment passés en revue dans
cette étude : classification et généralités ; particularités
du mâle et de la femelle, du juvénile ; répartition ; sous-
espèces ; tableau de détermination des espèces ; migration ;
origine ; reproduction ; chant ; nourriture en milieu
naturel ; nourriture en volière ; oiseau de cage et de
volière ; élevage ; exposition ; dimensions des bagues ;
littérature. Etude très didactique et fort bien élaborée.].
Grenquist, P. 1947 [Über die Biologie des Hakengimpels,
Pinicola enucleator L.]. Ornis fenn. 24 : 1-10. [En finnois,
résumé allemand. Biologie du Durbec des sapins en
Finlande.].
Grote, H. 1937. Der sibirische Hakengimpel (Pinicola
enucleator) in Deutschland. Orn. Mbe. 45: 83-5. [Le Durbec
des sapins, originaire de Sibérie, observé en Allemagne.].
Guitton, M. 2000. Elevage à la main de Bouvreuils de Mongolie.
L’Ornithologue 71 : 44-45. [Belle relation de l’élevage à la
main du Bouvreuil de Mongolie, Rhodopechys mongolica, par
mon ami breton, Michel.
Harrap, H. 1992. The Pine Grosbeak. Birding World 5(4): 133-
137. [Etude consacrée au Durbec des sapins Pinicola
enucleator.].
Harrison, C.J.O. 1978. The behaviour, voice, displays and a
breeding with fosterers of the Trumpeter Bullfinch.
Avicultural Magazine 84: 80-87. [Etude exhaustive en volière
du Bouvreuil githagine, Rhodopechys githaginea, en
Angleterre. La parade nuptiale, la biologie de reproduction
et le développement des jeunes ont été particulièrement
étudiés par l’auteur sur ce couple originaire des Iles
Canaries, étudié en volière. Elevage par parents interposés,
Une femelle de Canari domestiqué.].
Heim de Balsac, H. et A. Olivier. 1964. Le premier œuf
authentique de Rhodopechys sanguinea. Ses caractères, ses
affinités. Alauda XXXII/1 : 1-4. [Découverte d’une nichée
de Bouvreuil ou Roselin à ailes roses sur une pente
sommitale dans le Moyen-Atlas marocain à 2.700 mètres
d’altitude le 22 juin 1959. Trois jeunes furent
élevés en volière, au Maroc, puis en France. Un des trois
jeunes élevés, une femelle se mit à pondre en volière en
1963 mais mourut sur le nid. C’est son œuf qui est décrit
par les auteurs.].
Heim de Balsac, H. 1965. Données nouvelles sur la reproduction
de Rhodopechys sanguinea (Gould). Alauda XXXIII/3 : 161-165.
[Reproduction du Roselin ou Bouvreuil à ailes roses.
Heim de Balsac, H. 1970. Un fameux exemple de systématique
inspirée. O.R.F.O. 40: 82-85. [Critique de l’œuvre de M.
Desfayes reprise in litt.].
Janssens, W. 1995. Mon premier élevage avec le dur-bec des
sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 10/4 : 23-25.
[Première réussite d’élevage par cet auteur du Dur-bec des
sapins, Pinicola enucleator.].
Janssens, W. 1998. Elever des jeunes dur-becs des
sapins…réussit également sous des parents adoptifs ! Le
Monde des Oiseaux Européens 13/1 : 24-26. [Elevage de jeunes
de Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator, par des parents
adoptifs… des Canaris.].
Janssens, W. 1999. Expériences d’élevage avec le dur-bec des
sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 14/1 : 13-20.
[Relations des expériences d’élevage du Dur-bec des sapins,
Pinicola enucleator.].
Janssens, W. 2000. L’élevage avec obstacle des dur-becs des
sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 15/1 : 28-30.
[Pinicola enucleator.].
Janssens, W. 2000. Les dur-becs des sapins en tant que parents
adoptifs. Le Monde des Oiseaux Européens 15/2 : 24-25. [Des
œufs de Jaseur du Japon, Bombycilla japonica, abandonnés par
le couple de Jaseurs, sont couvés par une femelle de Dur-bec
des sapins, Pinicola enucleator, qui élève un jeune
Jaseur.].
Janssens, W. 2000. Evaluation de l’élevage des dur-becs des
sapins 2000. Le Monde Des Oiseaux Européens 15/4 : 23-25.
[Elevage avec le Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator, en
Flandre.].
Janssens, W. 2003. Evaluation de l’élevage des dur-becs des
sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 18/2 : 4-6.
[Pinicola enucleator.].
Janssens, W. 2003. Evaluation de l’élevage des dur-becs des
sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 18/3 : 39-40. [Suite
de l’article précédent sur l’élevage du Dur-bec des sapins
Pinicola enucleator.].
Janssens, W. 2004. Kweken met de haakbek. Het houden en
kweken van de haakbek. De Europese Vogelwereld 19/4: 32-37.
[Etude exhaustive sur l’élevage et la détention du Dur-bec
des sapins, Pinicola enucleator, par un spécialiste
flandrien de l’élevage de cette espèce.].
Janssens, W. 2004. Expériences d’élevage. Le durbec des
sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 19/4: 3-10.
[Traduction française de l’article précédent, relatif à
l’élevage en volière du Dur-bec des sapins Pinicola
enucleator.].
J.M.T. 1998. Elevage du Gros-bec cipaye. Les Oiseaux du Monde
155 : 4-5. [Fort belle étude sur l’élevage du Cipaye
écarlate, Haematospiza sipahi. Cf sous Esuperanzi, in litt.,
pour plus de détails sur cette espèce.].
Juillet, G. 2003. L’Urague de Sibérie Uragus sibiricus. Les
Oiseaux du Monde 17/206 : 24. [Petite étude sur cette
espèce.].
Karvik, N.G. et al. Ein invasion av tallbit (Pinicola
enucleator) vintern 1952-1983. Var Fagelvärld 121: 139-140.
[Invasion du Durbec des sapins.].
Kennard, J.H. 1975. Longevity records of North American Birds.
Bird-Banding 46: 55-73. [Records de longévité d’oiseaux
nord-américains dont le Durbec des sapins, Pinicola
enucleator, avec un sujet âgé de 8 ans 9 mois.].
Kohn, J. 1998. Wüstengimpel – Reisbericht. AZN 9/98 : 573-574.
[Etude sur le terrain, aux Iles Canaries, du Bouvreuil
githagine Rhodopechys githaginea lors d’un séjour dans ces
îles, plus exactement à Fuerteventura.].
Kowschar, A.F. 1966. Der Rotflügelige Karmingimpel. Falke :
48-53. [Biologie de la reproduction du Bouvreuil à ailes
roses, Rhodopechys sanguinea dans le Talasski Alatau, Asie
Centrale. Les oisillons, les premiers jours, sont nourris de
graines de Barbe-de-bouc, Tragopon sp., après de graines de
Chèvrefeuille Lonicera. Les premiers jours après l’éclosion,
la femelle couve les jeunes, le mâle apporte la nourriture à
la famille, à peu près 10 à 20 fois par jour. Données sur
les œufs, leurs dimensions, coloration et poids et sur la
croissance des jeunes et leur plumage.].
Kumerloeve, H. 1966. Bemerkung zur: H. Heim de Balsac et A.
Olivier, le premier œuf authentique de Rhodopechys
sanguinea. Alauda XXXIV: 328. [Remarques de l’auteur sur
l’article de Heim de Balsac et Olivier à propos du Bouvreuil
ou Roselin à ailes roses.].
Lehman, H. & Mertens, R. 1969. The Red-winged Bullfinch
(Rhodopechys sanguinea) as breeding bird in central
Anatolia. Ool. Rec; 43: 1-16. [Etude de la reproduction du
Bouvreuil ou Roselin à ailes roses, Rhodopechys sanguinea,
en Anatolie centrale. L’habitat de cet oiseau est fait de
pentes rocheuses pourvues de végétation éparse. Ce Bouvreuil
ou Roselin, comme certains le nomment de nos jours, se
nourrit de pousses vertes de plantes herbacées, les
bourgeons en fleurs des arbres et de graines de graminées,
parfois collectées à grande distance du nid. Cette étude, à
elle seule , remplit un numéro complet d’une revue oologique
et, pour une fois la très sérieuse revue Anglaise, The Ibis,
déroge à ses habitudes et résume un article publié dans une
revue pour collectionneurs d’œufs, vu la rareté de nos
connaissances en 1969 sur cette espèce !].
Lehmann, H. 1971. Der Rotflügelgimpel Rhodopechys sanguinea
auf dem Hochplateau Zentral-Anatoliens. Der
Wüstenregenpfeifer Charadrius leschenaultii, ein Bewohner
der Steppe Inneranatoliens. Jahresberichte des
Naturwissenschaftlichen Vereins in Wuppertal 24: 89-120.
[Etude sur le Bouvreuil à ailes roses Rhodopechys sanguinea
et le Gravelot des steppes, espèces paléarctiques fort peu
connues à cette époque. Considéré partout comme oiseau
d’altitude, le Bouvreuil à ailes roses se contente ici de
biotopes ne dépassant pas 1.100m. L’auteur étudie la
biologie de reproduction de façon exhaustive. En Anatolie,
la reproduction du Bouvreuil à ailes roses, Rhodopechys
sanguinea, a lieu dans un biotope faits de débris
basaltiques d’un volcan éteint, dès le mois d’avril, soit un
mois ou six semaines plus tôt que dans l’Atlas marocain et
davantage encore par rapport à l’Asie centrale. Les 11 nids
observés se trouvaient soit sous des plaques de basalte,
soit dans des excavations naturelles ou aménagées par
l’oiseau au sein de touffes végétales, en coussinets, de
Sauge Salvia acetabulosa. La reproduction de cette espèce
est donc cavitaire. La femelle couve seule et le mâle vient
la nourrir par dégorgement.].
Malberg, T. 1949. [The Pine Grosbeak, Pinicola enucleator
(L.), in Skania and reflections on its wanderings.]. Var
Fagelvärld 8: 121-131. [En suédois, avec résumé anglais. Le
Durbec des sapins en Scanie et son erratisme.].
Manrique, J. & J.M. Miralles. 1988. El camachuelo trompetero.
Quercus 32: 34-36. [Le Roselin ou Bouvreuil githagine
Rhodopechys sanguinea en Espagne.].
Markgren, G. & Lundberg, S. 1959. Om tallbit (Pinicola
enucleator) och bändelkorsnäbb (Loxia leucoptera) i Sverige
under invasions-perioden 1956-57. Var Fagelvärld 18: 185-
205. [Commentaire de Noël Mayaud dans Alauda XXVII-4. 1959,
p. 327 : Histoire de l’invasion en Suède en 1956 des Durs-
Becs et Becs-croisés bifasciés. De ces derniers , un couple
au moins a niché dans le nord de la Suède l’été de 1957.
Rappelons une observation en Bourgogne en 1956 de ce
Bec-croisé.].
Martin, R. 1989.Le bouvreuil à longueur queue. Journal des
Oiseaux 229: 20. [Elevage du Bouvreuil, Roselin ou Urague à
longueur queue, Uragus sibiricus.].
Mattinelli, A. 1994. Il Trombettieri (Genera Rhodopechys).
Uccelli XXXIII: 40-42. [Etude en italien sur les Roselins ou
Bouvreuils du genre Rhodopechys.].
Mikaelian, I., Ley, D.H., Claveau, R., Lemieux, M., Berube,
J.P. 2001. Myclosplasmosis in evening and pine grosbeaks
with conjunctivitis in Quebec. J. Wild. Dis. 37: 826-830.
[Mycoplasmose avec conjonctivite décelée tant chez le Durbec
des sapins Pinicola enucleator que chez le Gros-bec errant
ou vespéral Coccothraustes vespertinus au Québec.].
Morioka, H. 1992. Relationships of the Ogasawara Islands
Grosbeak Chaunoproctus ferreorostris (Aves: Fringillidae).
Bulletin of the National Science Museum (A) 18: 45-49.
[La plupart des oeuvres traitant du Japon et de ses îles
considèrent le Gros-bec des Iles Bonin comme éteint. Morioka
fait état des rapports de cette espèce avec les Iles
Ogasawara, situées au large du Japon. Il s’agit bien du
Gros-bec des Iles Bonin, Chaunoproctus ferreorostris, qui
vivait aussi sur les Iles Ogasawara. L’espèce est-elle
éteinte ou reste-t-il de petites populations sur
Ogasawara ?].
Mraz, S. 1993. Un élevage réussi de Durbec des sapins Pinicola
enucleator. L’Ornithologue 60 : 38-41. [Belle réussite
d’élevage de cette Dame.].
de Naurois, R. 1975. Les Carduelinae des îles de Sao Tomé et
du Prince (Golfe de Guinée). Ardeola 21: 903-931. [Dont le
Gros-bec ou Néospize de Sao Tomé, Neospiza concolor.].
de Naurois, R. 1988. Neospiza concolor (Bocage, 1888)
endémique de l’île de Sao Tomé (Golfe de Guinée). Boll. Mus.
Reg. Sci. Nat. Torino 6: 321-339. [Le Gros-bec ou Néospize
de Sao Tomé.].
Neels, L. 1992. Le bouvreuil à longue queue. Un oiseau qui ne
manque pas de charme. Le Monde des Oiseaux 47 : 442-443.
[Présentation générale de l’oiseau et élevage du Bouvreuil
ou Roselin à longue queue Uragus sibiricus.].
Nectoux, P. 2003. Le Bouvreuil à longue queue ou Roselin à
longue queue. Uragus sibiricus sibiricus. Les Oiseaux du
Monde 17/205 : 10-14. [Etude exhaustive du Bouvreuil ou
Roselin à longue queue Uragus sibiricus. Identification ;
expériences d’élevage de Marc Contassot ; nourriture
spécialisée pour l’élevage.].
Neufeldt, I.A., Lukina, E.W. 1966. Der Meisengimpel. Falke
13/4: 121-125. [Etude de l’Urague de Sibérie ou Bouvreuil à
longue queue, Uragus sibiricus dans la revue de terrain
allemande. Je n’ai pas plus de précision à ce sujet.].
Niethammer, G. 1966. Über die Kehltaschen des
Rothflügelgimpels, Rhodopechys sanguinea. J. Orn. Lpz. 107:
278-282. [Bouvreuil ou Roselin à ailes roses.].
Noiset, A. et F. Beguin. 1980. Tarins, serins & bouvreuils
exotiques. III. Bouvreuils exotiques. Bouvreuil githagine
(Rhodopechys githaginea). Le Monde des Oiseaux 35/10-11 :
511-513. [Etude technique et pratique de l’élevage de ce
Bouvreuil ou Roselin githagine en volière par mes excellents
amis hutois , éleveurs chevronnés.].
Novelli, M. 2003. Il Trombettiere comune. Italia Ornitologica
XXIX/4 : 17-19. [Belle et didactique étude sur l’élevage en
Italie du Bouvreuil ou Roselin githagine Rhodopechys
githaginea.].
Novelli, M. 2006. Expérience d’élevage du Bouvreuil githagine.
L’Envol 90: 19-22. [Beau reportage sur l’élevage du
Bouvreuil githagine Rhodopechys githaginea. Belles photos,
fort didactiques de l’auteur et de Jean-Eric Adam, membres
d’Eurobird and Co.].
Nys, B. 1992. Geslaagde kweek met de Haakbek (Pinicola
enucleator). De Witte Spreeuwen, janv. 19-22. [Elevage du
Durbec des sapins en Flandre.].
Olier, A. 1959. Découverte du nid de Rhodopechys sanguinea
dans le Moyen Atlas. Alauda 27: 205-210. [Bouvreuil ou
Roselin à ailes roses.].
Ottaviani, M. 1983. Un fringille disparu: le gros-bec des îles
Bonin, Chaunoproctus ferreorostris. Le Monde des Oiseaux
39: 87-91. [La plupart des auteurs consultés considèrent le
Gros-bec des Iles Bonin comme éteint, y compris Brazil
(1991), Stattersfield et al. (1998). Stattersfield et
Capper, dans Threatened Birds of the World (2000)
considèrent ce fringille comme éteint depuis 1890,
suite à l’introduction de chats et de rats dans l’Ile Bonin,
au large du Japon. Touefois, Morioka l’aurait re-découverte
sur l’île d’Ogasawara, située au large du Japon. Cf son
article dans la bibliographie.].
Ottaviani, M. 1983. Un autre fringillidé disparu : le gros-bec
de Sao-Tomé. Le monde des Oiseaux 39 : 10-11. [L’auteur de
cet article, ne pouvait pas supposer, en affirmant son
extinction en 1983, que l’espèce serait à nouveau observée
en 1991. Cf Sergeant et al. in litt.].
Ottaviani, M. 1984. Le dur-bec des sapins et le dur-bec des
genévriers, Pinicola enucleator, Pinicola subhimachala. Le
Monde des Oiseaux 39/5 ; 218-222. [Description, mœurs,
chant, nid, biotope, répartition, sous-espèces (chez le Dur-
bec des sapins), élevage. Avec 1 planche en couleurs.].
Ottaviani, M. 1985. Le Callacanthis à sourcil rouges
Callacanthis burtoni. Le Monde des Oiseaux 40 : 608-610.
[Avec une belle planche en couleurs, étude des
généralités, classification, répartition, biotope, mœurs, ,
description, élevage potentiel.].
Ottaviani, M. 1985. Le gros-bec à ailes dorées, Rhynchostrutus
socotranus. Le Monde des Oiseaux 40 : 652-653. [Le Gros-bec
à ailes dorées ou Grand Verdier à ailes d’or ; généralités,
morphologie, description ; classification, répartition ;
avec une belle planche en couleurs. Outre la forme nominale
socotranus endémique à l’Ile de Socotra, ce fringille
possède deux autres sous-espèces vivant au nord de la
Somalie et dans le sud-ouest de l’Arabie Saoudite, le nord
du Yémen. Avec une population de près de 6.000 oiseaux,
l’Ile de Socotra abrite probablement la plus grande
concentration de cette espèce non menacée.].
Panov, E.N. and N. Sh. Bulatova. 1972. [Co-existence et
relations affines des Bouvreuils githagine Rhodepechys
githaginea et de Mongolie Rhodopechys mongolica en
Transcaucasie.]. Bull. Moscow Soc. Naturalists, Biol. 4: 86-
94. Article en russe.
Perrette, J. 1991. Le Bouvreuil de Lichtenstein. Oiseaux du
Monde 85: 12-12. [Elevage du Roselin ou Bouvreuil du
Lichtenstein Rhodopechys obsoleta.].
Picone, M. 1973. Nos Bouvreuils githagine. Ornithophilie,
Janv/fév. Pp. 12-13.
Picone, M. 1973. Bouvreuils githagine… mieux que les canaris.
Ornithophilie, mars/avril, pp. 9-11. [Ces deux articles sont
relatifs à l’élevage du Roselin ou Bouvreuil githagine
Rhodopechys githaginea en Italie.].
Pittaway, R. 1989. Pine Grosbeaks using bird feeders. Ontario
Birds 7: 65-67. [En Ontario, le Durbec des sapins Pinicola
enucleator fréquente les mangeoires.].
Plunkett, A.M. 1990. Pine Grosbeaks invade winter 1989-1990.
Loon 62: 123-125. [Invasion du Durbec des sapins Pinicola
enucleator au cours de l’hiver 1989-1990 en Amérique du
Nord.].
Pontiggia, F. 1999. Allevamento del Ciuffolotto delle Pinete.
Italia Ornitologica XXV/4: 11-13. [Elevage en captivité, en
Italie, du Dur-bec des sapins, avec remarquables photos et
détail de la nourriture végétale.].
Porter, R. 2003. Socotra and its unique wildlife. World
Birdwatch 25/2: 22-25. [Etude spécialisée de la vie
naturelle de l’Ile de Socotra, située au nord de l’Arabie,
fameuse pour sa grande concentration de Gros-bec à ailes
dorées ou Grand Verdier à ailes d’or, près de 6.000
individus.].
Poupier, F. 1992. Bouvreuil de Lichstentein Rhodopechys
obsolete. Rossignol Publications 94: 13-14. [Petitre note
sur l’élevage.}.
Pozzobon, A. 2005. Allevare IL Ciuffolotto Siberiano (Uragus
sibiricus). Uccelli XLIV/6: 54-59. [Belle étude bien
documentée relative à l’élevage de l’Urague de Sibérie ou
Bouvreuil à longue queue Uragus sibiricus.
Price, W.W. 1897. Description of a new Pine Grosbeak from
California. Auk 14: 185-186. [Description ancienne d’une
nouvelle sous-espèce de Durbec des sapins, Pinicola
enucleator (je présume car je n’ai pas consulté l’article)
en provenance de Californie.].
Pulliainen, E. & Hakanen, R. 1972. Parental care of a pair of
Pine Grosbeaks Pinicola enucleator during the nestling
period. Ornis Fenn. 49: 86-90. [Soins parentaux chez un
couple de Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator, en
Finlande.].
Pulliainen, E. 1979. On the breeding of the Pine Grosbeak
Pinicola enucleator in NE Finland. Ornis Fennica 56: 156-
162. [Reproduction du Durbec des sapins Pinicola enuclator
dans le nord-est de la Finlande.].
Pulliainen, E., Helle, P. & Tunkari, P. 1983. Adaptive
radiation of the digestive system, heart and wings of Turdus
pilaris, Pyrrhula pyrrhula, Pinicola enucleator and Loxia
pytyopsittacus. Orn. Fenn. 58: 21-28. [Radiation adaptative
du système digestif, du coeur et des ailes chez diverses
espèces dont le Jaseur boréal; le Bouvreuil ponceau; le
Durbec des sapins et le Beccroisé perroquet.].
Roels, D. 2000. Une perle de l’Asie. Le Bouvreuil à longue
queue. Le Monde des Oiseaux 55/6 : 192. Petite étude sur
l’élevage du Bouvreuil ou Roselin à lonque queue Uragus
sibiricus.].
Ruelle, M; 1992. Bouvreuil à longue queue ou Petit Bouvreuil
de Sibérie ou Urague de Sibérie ou Roselin à longue queue.
Dossier sur Uragus sibiricus préparé pour le Bouvreuil
Hutois. Non publié à ce jour.
Ruelle, M. non publié. Dossier sur le Bouvreuil à longue queue
ou Petit Bouvreuil de Sibérie ou Urague de Sibérie ou
Roselin à longue queue. Uragus sibiricus. Sous-espèces,
synonymie, identification ; comportement ; nidification ;
distribution des sous-espèces ; élevage en volière ;
bibliographie.
Ryabitsev, V.K.; Wilson, M.G. 1999. Range extension of the
Long-tailed Rosefinch into the Western Palearctic. British
Birds 92: 498-502. [Institute of Plant and Animal Ecology?
Urals Branch of the Russian Academy of Sciences,
Ekaterinburg, Russia.]. L’Urague de Sibérie, Uragus
sibiricus, étend considérablement sa zone de reproduction
vers l’ouest du continent eurasien avec comme conséquence la
possibilité d’observations d’oiseaux erratiques vers l’ouest
du continent. Contribution de la Division de l’Oural de
l’Académie des Sciences d’Ekaterinburg, en Russie.].
Saccarola, E. 1997. IL Ciuffolotto fiammante (Haematospiza
sipahi). Uccelli XXXVI/11 : 6-7. [Belle étude en langue
italienne sur la reproduction en volière du Gros-bec cipaye
ou Cipaye écarlate, Haematospiza sipahi.].
Saccarola, E. 1997. IL Fringuello dal Sopracciglio rosso.
Uccelli XXXVI/1 : 9-10. [Petite étude sur le Callacanthis à
sourcils rouges, Callacanthis burtoni.].
Saccarola, E. 1997. Linurgo olivaceo (Linurgus olivaceus).
Uccelli XXXVI/12: 58-59 [Etude sur la description, la
répartition du Pinson loriot ou Linurge loriot, Linurgus
olivaceus.].
Saccarola, E. 2003. IL Trombettiere (Rhodopechys githaginea).
Uccelli XLII/5: 54-56. [Etude technique de l’élevage en
Italie du Bouvreuil ou Roselin githagine, par un éleveur
chevronné.].
Sagitov, A.K. 1963. Zimnyaya nakhodka dlinnokvostogo snegirya
v poime Zerafshana. [Présence hivernale de l’Urague de
Sibérie ou Bouvreuil à longue queue, Uragus sibiricus, dans
la plaine inondable de la rivière Zerafshan, dans l’ancienne
U.R.S.S. Article en russe.]. Ornitologiya, Presse de
l’Université de Moscou, édition n° 6, page 481.
Saint Quintin, W.R. 1906. Breeding of the Pine Grosbeak in
captivity. Avic. Mag. 5: 55-56. [Reproduction en captivité
du Durbec des sapins, Pinicola enucleator.].
Salandi, P. 2006. Trombettiere X Crociere (Rhodopechys
githaginea x Loxia curvirostra). Alcedo V/2: 70-77.
[Etude fort didactique avec photos remarquables, dans le
style propre d’Alcedo, sur l’hybridation entre le Bouvreuil
githagine et le Bec-croisé des sapins, Rhodopechys
githaginea x Loxia curvirostra.].
Salvadori, T. 1903. Contribution alla Ornitologia delle Isola
del Golfo di Guinea. Uccelle di S. Tomé e di Principe.
Memorie della Reale Academia delle Scienze di Torino, ser.
IIa, t. LIII. [Mémoire présenté à l’Académie des Sciences de
Turin, avec notamment une étude relative au Gros-bec de Sao
Tomé, Neospiza concolor.]
Sanchez, A.M. 1996. El Camachuelo Trompetero (Rhodopechys
githaginea). Pajaros VIII: 181. [Etude en espagnol sur
l’élevage du Bouvreuil githagine Rhodopechys githaginea.].
Sargeant, D.E., Gullick, T., Turner, D.A. and Sinclair J.C.
1992. The rediscovery of the Sao Tomé Neospiza concolor in
south-western Sao Tomé. Bird; Conserv. Internat. 2: 157-
159. [Re-découverte du Gros-bec ou Néospize de Sao Tomé dans
le sud-ouest de cette île du Golfe de Guinée.].
Schoonaert, J. 1993. Geslaagde kweek met de haakbek (Pinicola
enucleator). De Witte Spreeuwen 1: 19-22 [Réussite d’élevage
chez le Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator, en
Flandre.].
Sergeant, D.E.; T. Gullick; D.A. Turner & J.C. (Ian)
Sinclair. 1992. The rediscovery of the Sao Tomé Grosbeak
Neospiza concolor in south-western Sao Tomé. Bird
Conservation International (1992) 2; 157-159. [Le Gros-bec
de Sao Tomé Neospiza concolor ne nous était connue que par
trois spécimens collectés par Francisco Newton…en 1888 et
1890 sur l’Ile de Sao Tomé, à Angolares (0°08’ N / 6°39’ E).
Depuis, le néant… jusqu’à ce que deux oiseaux fussent
observés en août 1991 dans une petite clairière surplombant
le Rio Xufexufe, dans les forêts reculées du sud-ouest de
l’Ile. Un seul spécimen naturalisé subsiste au Musée de
Tring, en Angleterre, les deux autres ont été détruits dans
le musée qui les détenait à Lisbonne. Cette espèce fort peu
connue, c’est un euphémisme, mange probablement des graines
cueillies à même le sol…].
Sergeant, D.E. 1995. Lettre du 9 juin et envoi de dossier au
sujet du Gros-bec de Sao Tomé, Neospiza concolor, document
fort précieux que m’a fort aimablement fait parvenir mon
collègue.].
Sharrock, J.T..R. 1999. European records of Long-tailed
Rosefinch. British Birds 92: 502-503. [Cette note confirme
l’article de Ryabitsev et Wilson (1999) en ce qu’elle
recense les records européens de l’Urague de Sibérie,
Uragus sibiricus.].
S.J. 1992. De Haakbek (Pinicola enucleator). De Witte
Spreeuwen 5: 125-126. [Elevage du Durbec des sapins.].
Snow, D. 1950. The Birds of Sao Tomé and Principe in the Gulf
of Guinea. Ibis 92: 579-595. |Dont une étude sur le Gros-
bec de Sao Tomé, Neospiza concolor.].
Somma, V. 2003. Il Ciuffolotto siberiano (Uragus sibiricus).
Italie Ornitologica XXIX/4 : 29-30. [Etude sur l’élevage en
Italie du Bouvreuil ou Urague de Sibérie, Uragus
sibiricus.].
Starita, F. 1992. Note sulle reproduzione del Trombettiere del
Liechtenstein. Italia Ornitologica XVIII: 27-28. [Elevage du
Bouvreuil de Lichstenstein Rhodopechys obsoleta.].
Starita, F. 1995. IL Trombettiere della Mongolia. Italia
Ornitologica XXI/2: 7-8. [Belle étude sur l’élevage en
Italie du Bouvreuil ou Roselin de Mongolie, Rhodopechys
mongolica.].
Stattersfield, A.J., A.J. Crosby, M.J. Long, A.J. and Wege,
D.C. 1998. Endemic bird areas of the world: priority for
bird conservation. Cambridge, U.K.: BirdLife International
(BirdLife Conservation Series 7). [Oeuvre consacrée aux
oiseaux endémiques avec priorité à leur conservation et
référence au Gros-bec des Iles Bonin, Chaunoproctus
ferreorostris que la plupart des œuvres consacrées au Japon
et à ses îles, considèrent comme éteint, dont Brazil (1991)
mais Morioka (1992) semble plus nuancé au sujet de la survie
(?) possible de cette espèce de fringille.].
Stattersfield, A.J. & D.R. Capper. 2000. Threatened Birds of
the World. Barcelona and Cambridge, U.K: Lynx Edicions and
BirdLife International. [Liste rouge des oiseaux menacés du
monde. La dernière mise à jour sur les espèces en danger
d’extinction ou éteintes.].
Suywens, R. 1997. L’Urague de sibérie ou bouvreuil à longue
queue Uragus sibiricus. Les Oiseaux du Monde 145 : 42.
[Belle étude du Bouvreuil ou Roselin de Sibérie, Uragus
sibiricus, par mon ami René.].
Suywens, R. 1998. Le Bouvreuil githagine (Rhodopechys
githaginea). Les Oiseaux du Monde 153/1 : 7. [Etude
technique et description du Bouvreuil githagine en volière
par mon ami René.].
Suywens, R. 1999. Le Bouvreuil de Lichtenstein. Les Oiseaux
du Monde 15/165 : 8-9. [Belle étude pratique sur l’élevage
du Bouvreuil de Lichtenstein, Rhodopechys obsoleta, par mon
ami René. Description, acclimatation, reproduction.]
Suywens, R. 2002. Bouvreuil de Lichtenstein. Les Oiseaux du
Monde 17/197 : 19-21. [Fort belle étude, bien documentée et
fort didactique, avec belles photos à l’appui sur l’élevage
pratique du Bouvreuil du Lichtenstein, Rhodopechys obsoleta.
Rapports d’élevage des années 1999, 2000, 2001 par mon ami
René.].
Taavetti, H. 2001. Finnish Birds. 8. Pine Grosbeak. Alula
1 : 32-33. [Etude dans la nature sur le Dur-bec des sapins
Pinicola enucleator, avec de remarquables photos dans la
neige, prises en Finlande.].
Thompson, E.E. 1894. Hybrid Pinicola enucleator + Carpodacus
purpureus. The Auk XL/1: 1-3. [Donnée fort ancienne d’un
hybride naturel entre le Durbec des sapins Pinicola
enucleator et le Roselin pourpré Carpodacus purpureus.
Description fort complète de ce sujet capturé le 22 janvier
1890 dans une troupe de Gros-becs errants Coccothraustes
vespertinus et de Durbecs des sapins Pinicola enucleator. Le
sexe et l’âge n’ont pas été déterminés mais une bonne
planche en couleurs illustre le plumage de cet hybride
capturé à Toronto, au Canada.].
Timmermans, G. 1991. Le Bouvreuil du Lichtenstein. Les Oiseaux
du Monde 85 : 12-13. [Considérations techniques sur la
détention en volière du Bouvreuil ou Roselin du
Lichtenstein, Rhodopechys obsoleta.].
Uccelli XXXV/6: juin, p. 25-26. Ibridi. Il Ciuffolotto x Il
Ciuffolotto delle pinete [Hybridation entre le Bouvreuil
pivoine Pyrrhula pyrrhula et le Durbec des sapins Pinicola
enucleator.].
Vaernewyck, P. 1993. Haakbekken opkleuren met cantaxhantine
voor een juiste geslachtsbepaling. De Witte Spreeuwen 12:
886-889. [Elevage et coloration artificielle du Dur-bec des
sapins, Pinicola enucleator, au moyen de canthaxanthine, nom
orthographié de façon peu orthodoxe par l’auteur !.].
Vaernewyck, P. 1994. Een jaar onder de haakbek ! De Witte
Spreeuwen 8: 567-571. [Etude spécialisée du Dur-bec des
sapins, Pinicola enucleator, en volière, en Flandre.].
Vaernewyck, P. 1994. Een jaar onder de haakbek (vervolg). De
Witte Spreeuwen 9: 648-651. [Suite et fin de l’article
précédent.].
Vaernewyck, P. 1999. De scharlakenrode cipoivoink
(Haematospiza sipahi). De Witte Spreeuwen 11: 860-861.
[Remarquable reportage photographique sur le Cipaye
écarlate, Haematospiza sipahi.].
Vaernewyck, P. 2000. Meesgoudvink. De Witte Spreeuwen 2: 89-
92. [Belle étude par un éleveur averti du Bouvreuil ou
Roselin de Sibérie, Uragus sibiricus, avec une belle étude
de l’auteur.].
Van Limbergen, G. 1992. Le dur-bec des sapins (Pinicola
enucleator). Le Monde des Oiseaux Européens 7 : 6-15. [Etude
très fouillée sur l’élevage en captivité en Flandre du Dur-
bec des sapins, Pinicola enucleator. Nourriture avec
évolution de la consommation des graminées, maladies ; sous-
espèces dans la nature.].
Van Limbergen, G. 1995. Mauvaises expériences d’élevage avec
le dur-bec des sapins. Le Monde des Oiseaux Européens 10/4 :
29-31. [Avec probité scientifique, mon ami Gaston relate son
échec d’élevage de cette année avec Pinicola enucleator.].
Van Limbergen, G. 1996. Le Dur-bec des sapins (Pinicola
enucleator. Les Oiseaux 46 : 36-40. [Belle étude bien
illustrée de mon ami Gaston sur l’élevage du Dur-bec des
sapins, Pinicola enucleator, ses sous-espèces, parade
nuptiale en volière, ponte, élevage des jeunes,
alimentation, baguage, indépendance, quelques situations
difficiles, distinction du sexe, problèmes de maladies,
conclusion. Etude très technique et remarquablement
conçue.].
Van Limbergen, G. 1997. Le dur-bec des sapins. Le Monde des
Oiseaux Européens 12/1 ; 8-12. [Expériences d’élevage de mon
ami Gaston, à Dendermonde, en Flandre. Avec notamment des
conseils sur les soins hivernaux et la préparation à
l’élevage du Dur-bec des sapins, Pinicola enucleator.].
Van Looveren, L. 1999. Geslaagde kweek met Kneu x Woestijnvink
Carduelis cannabina x Rhodopechys githaginea. De Witte
Spreeuwen 7/1999: 514-516. [Hybridation entre la Linotte
mélodieuse et le Bouvreuil ou Roselin githagine.].
Vedié, H. 1989. Un fringillidé peu connu : l’Uragus sibiricus
ou roselin à longue queue ou petit bouvreuil de Sibérie ou
bouvreuil à longueur queue. Le Journal des Oiseaux 228 : 28-
29. [Origine, description, biotope, nourriture, nid, les
jeunes ; conclusion.].
Visceglia, M. et al. 1992. [Observation du Durbec des sapins
Pinicola enucleator dans le W.W.F. Oasi de San Giuliano,
Matera, Italie Méridionale.]. Riv. Ital. Ornitol. 62: 66.
Wallace, D.I.M., Cobb, F.K. & Tubbs, C.R. 1977. Trumpeter
Finches: nez to Britain and Ireland. British Birds 45: 49.
[Le Bouvreuil githagine, Rhodopechys githaginea, nouvelle
espèce pour l’Angleterre et l’Irlande.].
Wouters, J. 1995. Le bouvreuil à longue queue. Le Monde des
Oiseaux 50 : 317-319. [Elevage du Bouvreuil ou Roselin à
longue queue, Uragus sibiricus, avec des notes générales sur
son origine, sa répartition.].
Wouters, J. 1996. Le bouvreuil githagine. Le Monde des Oiseaux
51/6 : 378-380. [Taxinomie et détention légale en Flandre,
tout au moins à la date de rédaction de cette bibliographie,
des 4 espèces de bouvreuils ou roselins githagine, à ailes
roses, de Mongolie, de Lichtenstein, Rhodopechys githaginea,
sanguinea, mongolica, obsoleta.].
Zamora, J., E. Lowy, V. Ruiz-del-Valle, J.; Poscoso, J.
Serrano-Vela, J. Rivero-de-Aguilar, A. Arnaiz-Villena.
2006. Rhodepechys obsoleta (desert finch): a pale ancestor
of greenfinches (Carduelis spp.) according to molecular
phylogeny. J. Ornithol. {Les recherches des auteurs tendent
à montrer que le Bouvreuil ou Roselin du Lichstenstein ou
une espèce sœur, éteinte depuis, semble avoir existé 6
millions d’années avant notre ère dans des zones
désertiques d’Asie et peut-être également d’Afrique. De ces
espèces seraient issus nos verdiers actuels.].
Zink, G. & F. Bairlein. 1993. Der Zug europäischer Singvögel.
Bd. III. Aula Verlag, Wiesbaden. [Le grand classiqaue de la
migration des Passereaux européens.].
Ziswiler, V. 1965. Zur kenntnis des Samenöffnens und der
Struktur des Hörnern Gaumens bei Körnerfressenden Oscines.
J.f.O. 106: 48. [Etude déjà ancienne mais toujours
d’actualité sur la morphologie des oiseaux granivores.].
Ziswilzer, V. 1967. Vergleichende morphologische
Untersuchungen am Verdauungstrakt körnerfressender Singvögel
zur Abklärung iner systematischen Stellung. Zool. Jahrb. Abt
Syst. 94: 427-520. [Etude classique sur la physiologie des
oiseaux granivores.].


Álbum de Fotos :




A propos de l'auteur :

Encore & toujours Novice en Elevage , on a toujours quelque chose à apprendre des autres. Merci à tous ceux qui viennent parcourir cette nouvelle version d’Éleveur de Carduelinés !!!